Conseils pratiques pour dissiper la colère et échanger avec les personnes en colère

Tout le monde se met en colère, mais être dans une rage incontrôlée n’est pas bon pour ceux autour de vous, cela nuit à votre corps et cela attire des entités négatives. Voici quelques conseils pour vous aider à vous détendre et relâcher la tension.

Relaxation

Des outils simples de relaxation comme la respiration profonde, la méditation et le fait d’imaginer des images relaxantes peuvent aider à calmer les sentiments de colère. Si vous êtes impliqué dans une relation amoureuse où les deux partenaires ont un tempérament sanguin, ce pourrait être une bonne idée pour vous deux d’apprendre ces techniques. N’essayez pas de discuter de certaines choses quand la température chauffe, permettez à chacun d’entre vous de prendre du recul et de retourner à la conversation quand vous vous sentirez plus calme. Posez votre attention sur le fait de gagner plus de self-contrôle dans ces situations.

Quelques clés simples que vous pouvez appliquer :

💎 Respirez profondément à partir du diaphragme. Respirer à partir de votre poitrine ne vous relaxera pas. Imaginez votre respiration venant de votre ventre. Si vous avez des difficultés à le faire, vous pouvez mettre vos deux bras en l’air et respirer. Vous respirerez alors naturellement à partir du ventre.

💎 Répétez calmement un mot ou une phrase calmante comme «Je suis détendu». Répétez-le à vous-même en respirant profondément.

💎 Utilisez l’imagination ou la méditation. Visualisez une expérience relaxante issue de votre mémoire ou de votre imagination.

💎 Des exercices lents qui ne fatiguent pas, comme le yoga ou le chi qong peuvent détendre vos muscles et vous calmer.

💎 Pratiquez ces techniques quotidiennement. Apprenez à les utilisez automatiquement quand vous êtes dans une situation tendue.

 

Restructuration Cognitive

Cela signifie de changer la manière dont vous pensez et de ne pas s’accrocher à quoi que ce soit. Les personnes en colère et déconnectées ont tendance à maudire, jurer, ou parler avec des termes hauts en couleurs qui reflètent leurs pensées intérieures. Lorsque nous nous sentons en colère, notre pensée peut être exagérée et dramatique en excès. Essayez de remplacer ces pensées avec d’autres plus calmes et raisonnables. Par exemple, au lieu d’avoir un dialogue intérieur tel que : «Oh, c’est horrible, c’est terrible, tout est ruiné», dites à vous-même : «C’est frustrant, et c’est compréhensible que je sois irrité, mais ce n’est pas la fin du monde et me mettre en colère ne va m’aider en rien.»

Soyez prudent avec l’utilisation des mots comme «jamais» ou «toujours» lorsque vous parlez de vous-même ou de quelqu’un d’autre. «Cette machine ne fonctionne jamais», ou «Tu oublies toujours tout» ne sont pas corrects, ils ont aussi tendance à vous faire ressentir que votre colère est justifiée et qu’il n’y a aucun moyen de résoudre le problème. Ils aliènent et humilient les personnes qui pourraient être prêtes à travailler avec vous pour trouver une solution.

Par exemple, imaginez que vous avez un ami qui est constamment en retard lorsque vous avez prévu de vous voir. Ne l’attaquez pas directement. Pensez plutôt à l’objectif que vous voulez accomplir – être là avec votre ami à la même heure. Evitez de dire des choses comme : «Tu es toujours en retard! Tu es la personne la plus irresponsable que je n’ai jamais rencontrée». Le seule chose que vous allez obtenir est de le blesser et de le mettre en colère.

Exposez le problème, et essayez de trouver une solution qui fonctionne pour vous deux. Rappelez-vous que se mettre en colère ne va pas résoudre quoi que ce soit et cela ne vous fera pas sentir mieux (et cela peut en fait vous faire sentir moins bien).

La compréhension du contexte des évènements élimine la colère, car la colère, même lorsqu’elle est justifiée, peut devenir rapidement irrationnelle et vous obséder mentalement. Engagez-vous à voir le contexte complet, dépersonnalisez les événements, et rappelez-vous d’apporter de la paix intérieure dans votre vie quotidienne. Nous devons appliquer cela dans notre vie. Rappelez-vous que le monde n’est pas là dehors pour «vous avoir», vous expérimentez simplement des situations difficiles. Faites ceci chaque fois que vous ressentez de la colère, et cela vous aidera à vous trouver dans une perspective plus équilibrée. Utilisez aussi l’outil de démantèlement de l’ego négatif, les 5 étapes pour démanteler l’ego négatif. Apprenez comment changer l’attention de votre mental vers des débouchés positives.

Les personnes en colère et déconnectées ont tendance à demander des choses : justesse, appréciation, entente, volonté et de contrôler les choses à leur façon. Tout le monde veut ces choses et nous sommes blessés et déçus lorsque nous ne les obtenons pas; mais les personnes en colère les demandent, et quand leurs demandes ne sont pas assouvies, leur déception laisse place à de la colère. Faisant partie de la restructuration cognitive, les personnes en colère doivent être conscientes de leur nature demandeuse et traduire leurs attentes en des désirs étant communiqués avec respect. En d’autres mots, dire : «Je voudrais» quelque chose est plus sain que de dire : «J’exige» ou «Je dois avoir» quelque chose.

Lorsqu’une personne en colère, déconnectée est incapable d’obtenir ce qu’elle veut, elle expérimentera des réactions de frustration, de déception et sera blessée. Certaines personnes en colère utilisent leur colère comme moyen d’éviter d’être blessé, mais ça ne signifie pas que le ressenti d’être blessé s’en va. La plupart du temps leur explosion de colère est enterrée sur le dessus de beaucoup de conflits émotionnels non-résolus et de blessures qu’ils évitent d’aborder.

Résoudre un Problème

Parfois la colère et la frustration sont causées par des problèmes réels et indéniables dans nos vies. Toutes les colères ne sont pas déplacées, et souvent c’est une réponse naturelle et saine aux difficultés. La meilleure attitude est de se concentrer, non pas sur la solution à trouver mais plutôt sur  la gestion du problème et sur le fait d’y faire face. Refouler la colère n’est pas quelque chose de productif, reconnaissez le ressenti et trouvez un moyen de lâcher la tension et le stress sans vous nuire à vous-même et aux autres autour de vous.

Faites un plan et examinez vos progrès. (Les personnes ayant des problèmes pour planifier pourront trouver utile d’avoir un bon guide/livre pour organiser leur temps ou le gérer.) Décidez de donner le meilleur de vous-même, mais ne vous punissez pas si une réponse ne vient pas tout de suite. Si vous pouvez l’approcher avec vos meilleures intentions et efforts, vous aurez moins tendance à perdre votre patience et tomber dans un mode de pensée «tout-ou-rien», même si le problème ne se résout pas sur le champ.

Meilleure Communication

Les personnes en colère ont tendance à sauter sur des conclusions hâtives et à agir à partir de celles-ci, alors que ces conclusions peuvent être complètement fabriquées de toute pièce ou supposées justes alors qu’elles ne le sont pas. La première chose à faire si vous vous trouvez dans une discussion qui s’envenime, est de ralentir et réfléchir à vos réponses. La clé est d’apprendre comment répondre plutôt que de réagir immédiatement. Ne dites pas la première chose qui vous passe par la tête, mais ralentissez et pensez avec prudence à ce que vous voulez dire. Au même moment, écoutez attentivement ce que l’autre personne vous dit et prenez votre temps avant de répondre.

Prêtez une oreille attentive à ce qui est à la base de la colère. Par exemple, supposez que vous aimez avoir une certaine quantité de liberté et d’espace personnel, et que votre partenaire veuille plus de connexion et de rapprochement. Si il ou elle commence à se plaindre à propos de vos activités, ne réagissez pas en rétorquant que c’est un geôlier ou un gardien de prison.

Il est naturel de se mettre sur la défensive lorsque vous êtes critiqué, mais ne vous battez pas en retour. Plutôt, écoutez ce qui se cache sous les mots. Apprendre à devenir un meilleur auditeur améliorera considérablement vos compétences de communication et de résolution de conflit. Peut-être que le vrai message est que la personne ne se sent pas aimée ou se sent négligée. Cela peut prendre du temps pour le découvrir et ça peut exiger de prendre un peu d’espace pour respirer, mais ne laissez pas votre colère ou votre partenaire rendre une discussion hors de contrôle. Le fait de garder votre calme peut empêcher la situation de devenir désastreuse.

Utiliser l’Humour

Être ridicule et joueur peut aider à désamorcer la rage de nombreuses manières. Cela peut vous aider à avoir une perspective plus équilibrée. Lorsque vous vous mettez en colère, et appelez quelqu’un par un surnom, une image, arrêtez-vous et imaginez à quoi ce mot ressemblerait littéralement. Si vous êtes au travail et que vous voulez traiter votre collègue de «sac à saleté» par exemple, imaginez un gros sac plein de saleté assis au bureau de votre collègue, parlant au téléphone et allant aux réunions. Faites ceci quand vous voulez donner un surnom grossier à une personne. Si vous le pouvez, faites un dessin de ce à quoi ça pourrait ressembler. Cela fera disparaitre beaucoup de votre furie et l’humour peut souvent être utilisée pour dénouer une situation tendue.

Le message sous-jacent des personnes en colère est : «Les choses devraient aller en ma faveur!». Elles ont tendance à ressentir qu’elles sont moralement correctes, que tout ce qui bloque ou change leurs plans est d’une indignité insupportable qu’ils ne devraient pas avoir à tolérer. Peut-être que les autres personnes le tolèrent, mais pas elles.

Quand vous remarquez que vous ressentez cela, vous avez plus de chance de réaliser que vous êtes peut-être un peu déraisonnable. Vous réaliserez également à quel point ce pour quoi vous êtes en colère n’est pas important.

Il y a deux mises-en-garde quant à l’utilisation de l’humour. La première, n’essayez pas de rire de vos problèmes, utilisez plutôt l’humour pour vous aider à y faire face de façon constructive. La seconde est de ne pas utiliser l’humour méchant ou sarcastique, c’est juste une autre forme d’agression malsaine.

Ce que ces techniques ont en commun est le refus de se prendre trop au sérieux. La colère est une émotion sérieuse qui blesse, mais c’est souvent accompagné d’idées qui, si elles sont examinées, peuvent vous faire rire.

Changer votre Environnement

Parfois, c’est notre environnement immédiat qui nous cause cette irritation et cette furie. Les problèmes et responsabilités peuvent peser sur vous. Vous tombez dans le piège de la colère, avec les personnes et objets qui forment ce piège.

Prenez une pause. Soyez sûr d’avoir du «temps personnel» planifié pour les moments de la journée que vous savez être particulièrement stressants. Par exemple, une maman qui travaille peut établir une règle pour que quand elle rentre à la maison, elle se repose pendant les premières 15 minutes. Avec ce bref répit, elle sera mieux préparée à gérer les demandes de ses enfants sans exploser.

Quelques autres conseils pour s’apaiser :

  • Timing – Si vous et votre époux/épouse avez tendance à vous disputer lorsque vous discutez de certaines choses le soir, peut-être que vous êtes fatigué ou distrait, ou peut-être que c’est juste une habitude. Essayez de changer les moments où vous parlez de choses importantes pour que ces discussions ne tournent pas en dispute. Soyez aussi aimant que possible.
  • L’évitement – Si vous êtes furieux chaque fois que vous rentrez dans la chambre chaotique de votre enfant, fermez la porte. Ne regardez pas exprès les choses qui vous énervent. Ne vous dites pas : «Et bien, mon enfant doit ranger sa chambre pour que je ne me mette pas en colère!» Ce n’est pas le problème. Le principal est que vous gardiez le calme et que vous gériez mieux votre stress.
  • Trouver des alternatives – Si le trafic quotidien sur la route vous met dans un état de rage et de frustration, donnez-vous un projet. Peut-être que vous pourriez trouver une route différente, moins bouchée. Ou trouvez un moyen alternatif de voyager, comme prendre le bus ou le train. Cherchez les alternatives et trouvez des méthodes paisibles pour les résoudre.

Appliquez la Règle d’Or de traiter autrui comme vous voudriez être traité vous-même et remarquez comme les choses changent dans votre vie!